Marc Coma vainqueur, Helder Rodrigues Champion du Monde

08/10/2011

La dernière étape (6ème) du Rallye des Pharaons entre Tibniya et Le Caire fut de la teneur des précédentes journées. Elle a fait du dégât dans les rangs de la discipline : Jordi Viladoms (Yamaha) et Marek Dabrowski (KTM) ont abandonné faute de moteur, quant à Andrea Mancini, il fut victime d’une lourde chute et fut relevé avec une luxation de l’épaule gauche.

Marc Coma est resté aux avant-postes durant toute la semaine, l’Espagnol n’a pas vécu les infortunes de ses adversaires à sa poursuite, pas plus que Helder Rodrigues vainqueur de cette dernière étape. Le Portugais et Coma terminent l’épreuve à égalité de victoires (3 chacun). Mais, l’Espagnol possède un record supplémentaire. En remportant le rallye pour la cinquième fois, il devance désormais le regretté Fabrizio Meoni, jusqu’ici inscrit sur le livre des records.

Marc Coma devant Helder Rodrigues, c’est l’ordre au général final alors que la troisième marche du podium revient au Polonais, peu souriant mais satisfait, Jakub Przygonski.

Au Championnat du Monde, Helder Rodrigues signe son tout premier succès que se partageait jusqu’ici, Cyril Despres et Marc Coma. Sur le podium final 2011, Jakub Przygonski totalise 78 points et Marc Coma (absent au Tunisie) 75 acquis par trois victoires : Abu Dhabi Désert Challenge, Sardaigne et Pharaons.

Marc Coma le ‘Dakar’ sa priorité !

A 35 ans (il les a fêtés le 7 octobre), Marc Coma est le vainqueur du Dakar 2011. Il va tenter en janvier prochain de conserver la victoire face à une adversité qu’il connaît sur le bout du doigt : Despres, Rodriguez, Casteu, Lopez… On prend les mêmes et on recommence… Mais, à l’arrivée le cœur de Coma battait très fort en remontant le temps et, en se mémorisant les courses d’antan face à Fabrizio Meoni, Richard Sainct, ses ‘maîtres’ trop rapidement disparus. « J’espère simplement que là où ils sont, ils partagent cette victoire ! » De ce Rallye des Pharaons, nouvelle mouture 2011, l’Espagnol l’a trouvée : « compliquée, difficile, dure, longue et avec de l’adversité ressentie plus intensément que sur certains rallyes. Une manche mondiale très complète. Les paysages étaient superbes mais pas le temps de les contempler. C’est sincèrement, la meilleure édition que j’ai disputé. » Quant à la KTM que mène Coma, il en dit : « Les modifications avaient été apportées en début d’année dès le retour du Dakar. Nous validons simplement certains choix en fonction du terrain afin d’être le plus fiable possible sur le Dakar. Nous sommes à deux mois de l’épreuve, c’est le moment de s’y préparer à fond et sérieusement. »

ILS ONT DIT…

Helder Rodrigues (Yamaha) : « Aujourd’hui, je suis comblé. Un rêve qui devient réalité : être le premier Portugais à remporter le titre de Champion du Monde des Rallyes Tout- Terrain. J´ai disputé ce Rallye des Pharaons avec beaucoup de pression car dans cette discipline, tout peut advenir à la moindre erreur et jusqu’au dernier kilomètre. Je termine troisième au général et suis, Champion du Monde, que demander de plus ? »

Jakub Przygonski (KTM) : « Ce rallye des Pharaons était une bonne course pour se préparer au Dakar notamment au niveau moteur. Sur ce point, je suis très satisfait car je n’ai utilisé qu’un seul moteur sur les 6 jours, mon objectif étant de le conserver entre 7 et 8 jours en Amérique du Sud. Ce qui est très positif pour moi est d’avoir augmenté mon rythme en spéciale par rapport à l’année dernière. J’ai été plus rapide cette année que sur la précédente édition. Je sens que j’ai progressé sur ce niveau là et j’ai réellement pu me battre avec Helder (Rodrigues) et Jordi (Villadoms), même si Marc (Coma) reste un cran au-dessus. Autre point positif, j’utilise beaucoup mieux que précédemment mes réglages de suspensions. Ma prochaine course, le Maroc, pour travailler sur d’autres points techniques car le terrain est plus lent et plus cassant. Au niveau Championnat du Monde, je termine deuxième et cela me fait très plaisir. En plus, je termine trois points devant Marc (Coma) et pour le moral, c’est super ! »

Francisco « Chaleco » López (Aprilia) : « Je suis assez satisfait de mon rallye. J´ai atteint mes objectifs. Je suis venu en Egypte pour savoir si j´avais encore la condition pour continuer à rouler en rallye-raid et, aujourd’hui, ma réponse est « oui » ! C´est clair. Mon état d’esprit reste intact et je suis encore compétitif. J´aurais souhaité être sur le podium comme l´an passé mais, cinq mois après mon accident, ma performance n´est pas mal du tout ! »

Lilian Lanceleeve (Quad) : « J’ai participé au Rallye des Pharaons il y a deux ans et cette année la course s’est avérée plus difficile. L´Egypte change beaucoup comparativement aux terrains de motocross long de 3 km que je pratique à Saint Martin ! Je suis venu voir autre chose, m´amuser et j´ai gagné, c´est incroyable ! J’ai mis beaucoup d´efforts pour y parvenir et je suis tellement fatigué que je ne peux plus bouger… »